TRANSPIRATION EXCESSIVE : QUELLES SONT LES CAUSES ET SOLUTIONS POUR Y REMÉDIER ?

l hyperhidrose ou la transpiration excessive

Vous transpirez plus que les autres ? Est-ce que vous êtes totalement trempé après une séance d’entraînement de cinq minutes sur le tapis roulant ? Avez vous besoin de vous essuyer la paume avant chaque poignée de main ? Qui que cela touche, la transpiration excessive est un véritable problème. Mais parfois, une transpiration abondante est le signe d’un souci d’ordre médical. Et il n’est pas toujours simple de faire la différence. Si un simple anti-transpirant suffit souvent à régler le problème, certains cas ont des causes plus profondes et nécessitent un suivi médical.

Transpiration excessive : quelles en sont les causes ?

Une transpiration excessive, ou hyperhidrose, peut être un signe avant-coureur de problèmes de thyroïde, de diabète ou d’infection. La transpiration excessive est également plus fréquente chez les personnes en surpoids ou en mauvaise forme physique. La bonne nouvelle est que la plupart des cas de transpiration excessive sont sans danger pour la santé. Si vous vous inquiétez de la quantité de sueur que vous transpirez, voici des informations pour vous aider à décider si vous devriez consulter un médecin pour un diagnostic médical.

La transpiration est une manière pour votre corps de se refroidir et de se débarrasser de certaines toxines. Parfois, une forte transpiration est normale. Vous pouvez beaucoup transpirer lors d’une séance de sport, quand vous avez trop chaud ou en cas de grosse montée de stress. Il est également normal que les adolescents transpirent plus que lorsqu’ils étaient plus petits. Les glandes sudoripares d’un adolescent se développent avec le reste de son corps. Et la ménopause fait souvent transpirer abondamment certaines femmes.

Mais certains individus ont un réel problème d’ordre médical qui fait que leur transpiration est excessive : on appelle cela l’hyperhidrose. Ils peuvent transpirer alors qu’il ne fait pas chaud et qu’ils ne font pas d’exercice. Cela les pousse à avoir en permanence une serviette sur eux car leurs mains sont toujours moites. Pour ces personnes, la transpiration est un problème qui peut être très difficile à vivre, même s’ils n’ont pas d’autres problèmes de santé. Dans la plupart des cas, il n’y a pas de cause connue pour expliquer ce trouble .

Quels sont les signes d’une transpiration excessive ?

Vous transpirez abondamment mais ne savez pas s’il est pour autant nécessaire de consulter un professionnel ? Voici une liste de symptômes qui peuvent vous guider et vous aider à prendre une décision :

  • Sueurs nocturnes : si vous vous réveillez avec des sueurs froides ou si vous trouvez que votre taie d’oreiller et vos draps sont humides le matin, c’est qu’il y a un dérèglement de votre organisme. La transpiration excessive la nuit est l’un des premiers symptômes à surveiller.
  • Transpiration généralisée : si vous transpirez sur tout votre corps, et pas seulement au niveau de la tête, du visage, des aisselles, de l’aine, des mains ou des pieds.
  • Transpiration asymétrique : si vous remarquez que vous ne transpirez que d’un côté de votre corps, comme une seule aisselle par exeemple.
  • Changements soudains : si votre transpiration s’est soudainement aggravée du jour au lendemain.
  • Apparition tardive : si vous développez une transpiration excessive seulement depuis que vous avez pris de l’âge. L’hyperhidrose focale primaire commence généralement chez les adolescents et les jeunes adultes.
  • Symptômes après un changement de médicament : si une poussée de transpiration excessive s’est déclarée après que vous ayez commencé à prendre un nouveau traitement.
  • Transpiration accompagnée d’autres symptômes : tels que fatigue, insomnie, soif accrue, miction accrue ou toux.

Même si vous ne présentez pas ces symptômes, si une transpiration excessive vous dérange ou interfère avec votre vie personnelle ou professionnelle, parlez-en à votre médecin traitant. N’oubliez pas d’apporter une liste de tous les médicaments que vous prenez, y compris ceux en vente libre et les compléments alimentaires. Votre docteur voudra peut-être vérifier si cela vient de vos médicaments et effectuer des tests.

Quelles solutions pour lutter contre l’hyperhidrose ?

Bien qu’il n’existe aucun remède définitif contre l’hyperhidrose focale primaire, il existe des moyens d’aider à contrôler les symptômes. Ils comprennent :

  • Anti-transpirants : ces sprays, crèmes et roll-ons en vente libre ou sur ordonnance peuvent aider à contrôler les symptômes de l’hyperhidrose.
  • Ionophorèse : ce traitement réalisé par certains dermatologues utilise des impulsions électriques de faible intensité pour désactiver temporairement les glandes sudoripares.
  • Médicaments : certains médicaments (nécessitant une ordonnance) peuvent empêcher les glandes sudoripares d’entrer en action.
  • Botox : les injections de toxine botulique peuvent empêcher temporairement les nerfs de déclencher une transpiration excessive. Il est approuvé pour le traitement de la transpiration excessive des aisselles.
  • Opération : une approche consiste à couper un nerf dans la poitrine qui déclenche une transpiration excessive. Une autre consiste à retirer chirurgicalement certaines glandes sudoripares.

L’hyperhidrose secondaire peut souvent être traitée aussi, bien que la bonne approche dépende de la condition qui la provoque. Par exemple, l’hyperhidrose causée par une thyroïde hyperactive peut être résolue en traitant la thyroïde avec des médicaments ou une intervention chirurgicale. La transpiration excessive causée par le diabète peut disparaître une fois que les niveaux de glucose sont redevenus normaux. Si un médicament est la cause d’une transpiration excessive des aisselles, votre médecin pourra peut-être vous prescrire un autre médicament.

Parfois, la cause sous-jacente de l’hyperhidrose ne peut pas être guérie. Ou alors vous avez besoin d’un traitement médicamenteux qui provoque malheureusement une transpiration excessive comme effet secondaire. Si tel est le cas, il existe des solutions. Il faut essayer de traiter simplement le symptôme même lorsque vous ne pouvez pas guérir la maladie sous-jacente. Bon nombre des mêmes traitements pour l’hyperhidrose focale primaire fonctionnent assez bien dans ces cas. Ils comprennent les traitements topiques, les médicaments oraux et le botox.

Déodorant et anti-transpirant : quelles différences ?

Pour les différentier, c’est assez simple. Le déodorant protège contre les odeurs, tandis que l’anti-transpirant régule la sueur et bloque ainsi les odeurs qui en découlent. Le déodorant vous aidera à rester fraiche, tandis que l’anti-transpirant aide également à faire baisser la transpiration, ce qui est idéal si vous voulez éviter l’humidité sous les aisselles. Les sels d’aluminium sont l’ingrédient actif des anti-transpirants qui aident à réduire la transpiration.

Si vous souhaitez contrôler la transpiration et éviter l’humidité des aisselles, vous devez utiliser un anti-transpirant. Mais si vous ne transpirez pas excessivement et que vous voulez simplement limiter les odeurs corporelles et sentir frais, un déodorant est tout ce dont vous aurez besoin. Bien sûr, si vous utilisez un anti-transpirant pour réguler votre transpiration, vous réduirez également les odeurs corporelles. N’oubliez pas que les odeurs sont un sous-produit de la sueur et des bactéries.

Selon une étude menée par des chercheurs dermatologues en 2005, les déodorants et les anti-transpirants peuvent tous deux être efficaces pour contrôler les odeurs corporelles. L’étude a inclus 53 participants masculins qui ont terminé une période de conditionnement de 12 jours au cours de laquelle ils n’ont utilisé ni déodorant ni anti-transpirant. Ils sont ensuite entrés dans une phase de traitement de cinq jours au cours de laquelle ils ont utilisé un anti-transpirant sur une aisselle et un déodorant sur l’autre. Les chercheurs ont évalué leur odeur corporelle à 12 et 24 heures après les premier, troisième et cinquième jour de traitement. Après cinq applications, l’anti-transpirant a réduit les odeurs de 29 % au bout de 12 heures et le déodorant a réduit l’odeur de 27 % au bout de 12 heures. Les deux sont donc plutôt efficaces.

Sélection de produits à utiliser :

Voici quelques produits à utiliser, à la fois pour prévenir et guérir la transpiration excessive :

  • Roll-on Aisselles 15 ml Détranspirant Peaux Normales Etiaxil
  • Roll-on Anti-transpirant Aisselles 40 ml Hidrosis Control Ducray

Ce roll-on permet de répondre à tous vos soucis de sueur excessive sous les aisselles. Grâce à plusieurs actifs, sa formule absorbe l’humidité, capture les odeurs dues à la prolifération des bactéries sans la transpiration et enfin : assainit la peau en amoindrissant la multiplication bactérienne à la surface de l’épiderme.

  • Spray Anti-transpirant 75 ml Spirial SVR

Spirial Spray végétal est un anti-transpirant qui garantit une action anti-humidité et anti-odeur très efficace. Sa formule adaptée à tous types de peaux, même les plus sensibles est enrichie d’une formule végétale sudo-régulatrice assurant une efficacité durant 48 heures qui ne laisse pas de traces blanches. Son actif soin apaisant calme les tiraillements de la peau et de renforce la barrière cutanée même des peaux les plus sensibles ou endommagées par l’épilation ou le rasage. Sa finition sèche immédiate laisse place à une peau réconfortée. Son parfum frais unisexe convient aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.