Solaires -Nos protections solaires respectueuses de l’environnement

Des crèmes solaires respectueuses de l'environnement

Se protéger des méfaits des rayons UV est devenu une grande prise de conscience pour nous tous. Plus de soleil sans crème solaire, plus de soleil sans conscience. Peut-on formuler et acheter des produits solaires qui respectent l’environnement ?

Pourquoi choisir des protections solaires qui ne polluent pas l’environnement ?

Le besoin d’énergie solaire peu polluante découle de la sensibilité à l’environnement. Jusqu’à il y a quelques années, la campagne contre la pollution n’était pas aussi populaire que ces derniers mois.

Après la cosmétique propre, l’éco-cosmétique et la cosmétique durable, l’accent est mis sur le solaire moins invasif pour les mers. Tout a commencé lorsque la question du blanchissement des coraux s’est posée il y a plusieurs années. Aujourd’hui, on s’oriente de plus en plus vers la protection de l’ensemble du milieu marin.

Comment se caractérise-t-il une protection solaire eco-friendly ?

Certes, il est plus légitime de se demander s’il est possible de créer un système solaire qui ne pollue pas. La réponse est : ça dépend. 

Vous pouvez opter pour un pack plus écologique avec un système de livraison qui n’a pas un grand impact sur l’environnement (crèmes au lieu de sprays par exemple).

Quant à la formule, vous pouvez opter pour des ingrédients facilement dégradables, des crèmes solaires vérifiées (certifiées) et sans danger pour les mers. 

Nous nous orientons toujours vers des ingrédients ayant ces caractéristiques, en limitant les plus suspects pour les milieux marins. 

Cependant, il n’est pas facile de formuler un système solaire totalement biodégradable ou totalement exempt de facteurs polluants.

Que faut-il rechercher dans une protection solaire qui ne pollue pas ?

 

Pour un solaire qui ne pollue pas il faut opter pour l’absence d’Oxtinoxate (Octyl Metoxycinnamate), pas d’Oxybenzone (Benzophenone-3) et Octocrylene est également à éviter. 

D’autres filtres sont étudiés en continu afin d’évaluer leur profil toxicologique. L’exposition à ces substances met les algues zooxanthelles, symbiotes du corail, dans des conditions de stress, qui ont tendance à l’abandonner provoquant sa mort.

Entre autres ingrédients, les composants silicones et paraffiniques dont on sait aujourd’hui qu’ils ne sont pas biodégradables doivent être évités.Pour le reste, il est attendu du formulateur qu’il fasse preuve d’une certaine conscience conjuguée à une connaissance des matières premières utilisées pour formuler une bonne crème solaire.

On parle souvent de filtres physiques à préférer aux filtres chimiques. L’impact environnemental n’est pas absent même en optant pour ce choix. Une fois libérés dans l’eau, les filtres physiques peuvent générer des espèces réactives de l’oxygène, libérer des ions métalliques toxiques et avoir des effets délétères sur les organismes marins. 

Les nanoparticules de dioxyde de titane et d’oxyde de zinc sont particulièrement nocives pour les oursins, les crustacés, les coraux et les microalgues.

Pour un solaire qui ne pollue pas, des tests rigoureux doivent être effectués pour tester le produit dans son ensemble dans des conditions reflétant l’environnement naturel. Pour démontrer l’éco-compatibilité d’une crème solaire, il faut tester tous les ingrédients et pas seulement ses filtres.

Le caractère naturel et biodégradable des ingrédients d’un solaire n’implique pas nécessairement qu’il n’a pas d’impact environnemental. 

Un composé biodégradable peut être toxique ou dangereux pour l’environnement et les écosystèmes naturels avant, pendant et après le processus de dégradation ; et il en va de même pour un produit certifié biologique ou naturel.

Que faut-il faire pour prendre du soleil en toute sécurité tout en respectant l’environnement ?

Aujourd’hui, la campagne de communication solaire est beaucoup plus forte. Le consommateur perçoit un message plus rigide et est conscient des dommages que peut engendrer une exposition solaire continue et non protégée.

Les recommandations et mises en garde sont données sur l’étiquette, il suffit donc de bien la lire pour savoir à la fois comment utiliser une protection solaire, combien de fois l’appliquer et comment se protéger. 

En plus de choisir des produits solaires non polluants, les points suivants doivent être correctement respectés :

  • Évitez de vous exposer au soleil pendant une longue période, surtout pendant les heures les plus chaudes.
  • Appliquer la crème solaire plusieurs fois en prenant soin de l’étaler uniformément
  • Faites attention aux enfants et évitez de les exposer pendant les heures les plus chaudes.
  • Portez un chapeau et des lunettes.

 

Quelle protection solaire choisir ?

Optez pour des écrans solaires aussi élevés que 50 et 50+, surtout si le teint est clair et très clair. Pour les teints plus olivâtres, la recommandation est d’utiliser une haute protection avec SPF 30. 

Ne pensez jamais qu’un teint plus foncé ne doit pas se protéger ou ne doit pas utiliser de crème solaire. Une croyance commune qui doit être démystifiée. Cependant, utilisez des protections élevées, en prenant toujours soin d’appliquer une dose importante.

De ce fait, pour être mieux conseillé et mieux familiarisé avec les produits disponibles sur le store de Maparatunisie, nous vous conseillons de visiter le site et choisir parmi une grande panoplie de produits qui concernent la protection solaire qui respecte l’environnement.